Inondations en Côte d’Ivoire: à Abidjan, l’heure du deuil et des questions
Le jour d'après, en Côte d'Ivoire où au moins 20 personnes sont mortes dans les fortes inondations qui ont touché notamment Abidjan après des

LUTTE : BOMBARDIER-EUMEU SENE, CE SAMEDI AU STADE LSS Mbour et Pikine se disputent la couronne royale

Ce samedi 28 juillet, le stade Léopold Sédar Senghor abritera le choc entre Bombardier (Ecurie Mbour) Eumeu Sène (Ecurie Ty Shinger), qui se disputent le titre de «Roi des arènes». Ce combat est ficelé par Pape Thialis Faye de «Leewto productions».

Après plusieurs mois de longue attente, c’est finalement cet après-midi que Bombardier (Ecurie Mbour) et Eumeu Sène (Ecurie Ty Shinger) vont s’expliquer. Ce sera à l’occasion du choc qui va les opposer, au stade Léopold Sédar Senghor, pour désigner le nouveau «Roi des arènes».

Ce combat a été monté, pour la première fois, par Assane Ndiaye de «Baol productions». Mais pour des raisons financières, compte tenu de l’enjeu énorme de choc royal, le patron de «Leewto productions», Pape Thialis Faye, s’est engagé à offrir aux amateurs le cadeau de fin de saison.

Détenteur du titre après avoir détrôné Balla Gaye 2, le champion mbourois remet en jeu la couronne. Et comme le chef de file de  Ty Shinger veut, à tout prix, lui ravir la vedette, l’adversité sera très rude. Comme le disent les observateurs, «ce combat sera âprement disputé». Surtout que B52 dit à qui veut l’entendre, qu’il n’est «pas prêt à céder la couronne».

Après deux années blanches consécutives, on comprend pourquoi les deux antagonistes ont faim, pour ne pas dire qu’ils ont hâte de retrouver l’enceinte de l’arène afin de faire plaisir à leurs supporters et fans. De part et d’autre, la détermination est de mise.

Il ne reste alors qu’à descendre sur l’arène pour prouver les déclarations d’intention, car lors de l’Open press, chaque camp a promis la victoire. L’heure de vérité a donc sonné.

«Roi des arènes» en titre, Bombardier a déjà livré 25 combats pour 18 victoires et 7 défaites. Ce samedi, il cherche un 19e succès face à Eumeu Sène. C’est le seul lutteur en activité à avoir fêté deux titres de «Roi». Il a été déchu par Yékini avant de le récupérer des mains de BG2.

En tout cas, il reste très optimiste : «Je suis le roi et je veux emporter la couronne à la retraite. Et c’est ce que je vais faire face à Eumeu Sène. C’est mon ambition. Maintenant, j’ai pris conscience de ce que je représente. C’est pourquoi je ne vais plus commettre des erreurs banales qui vont me pénaliser. Je ne ferai plus les erreurs du passé».

Son adversaire, ancien lieutenant de Tyson, avait assisté aux déboires de son mentor, notamment le jour où il avait perdu le titre de roi face à l’enfant de Mbour. Certes, ils ne partagent plus la même écurie, Boul Faale, Eumeu aura à cœur de venger l’honneur de Mike, tout en pensant à ramener la couronne à la population de Pikine, 16 ans après.

Une lourde tâche pour le tombeur de Balla Gaye 2. Mais avec son palmarès de 10 victoires, 4 défaites et 3 nuls en 17 sorties, ses souteneurs gardent l’espoir de fêter ce sacre sublime.

L’enfant de Pikine, ce très fin lutteur qui a fait les beaux jours de l’équipe nationale de lutte, ne manque pas de mettre en garde son adversaire. «Je veux la couronne, parce que je suis arrivé au sommet. Mais Pikine aussi en a besoin. Toute la population est derrière moi. Donc, je me dois d’être au top face à Bombardier», déclare-t-il.

Avec la détermination et l’engagement dont ils font montre, on peut s’attendre à un duel de titans entre B52 et Eumeu Sène, ce samedi.

Fatou DIOUF

Commentaires

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*