Inondations en Côte d’Ivoire: à Abidjan, l’heure du deuil et des questions
Le jour d'après, en Côte d'Ivoire où au moins 20 personnes sont mortes dans les fortes inondations qui ont touché notamment Abidjan après des

SPHERES INTERMINISTERIELLES DE DIAMNIADIO: Des PME réclament des factures impayées à TEYCO

Les paiements de plusieurs millions de francs CFA de factures. Voilà ce que réclament des nombreuses Petites et moyennes entreprises (PME) à l’entreprise TEYCO, filiale du groupe TEYLIUM, en charge de la construction des sphères ministériels de Diamniadio.

L’entreprise TEYCO est-elle un mauvais payeur ? En tout cas, certaines PME (Petites et moyennes entreprises) évoluant dans les corps d’état au niveau de la sphère ministérielle de Diamniadio peinent à rentrer dans leur fonds. C’est du moins ce qu’ont confié certains patrons de ces PME avec qui nous nous sommes entretenus. Alors que, disent-ils, «les contrôleurs de la société italienne MAKINEN qui fait la sous-traitance avec ces PME a déjà validé les factures».

En fait, les Italiens supervisent les travaux, notamment dans le domaine des carrelages, des plafonds, aluminium, peinture, bref tous les corps d’état. Une fois cette procédure terminée, c’est l’entreprise TEYCO, filiale du groupe TEYLIUM, développeur choisi par l’Etat du Sénégal pour réaliser la deuxième sphère ministérielle, qui paye directement toutes les factures.

Et selon certains patrons de ces PME, avec qui nous nous sommes entretenues, l’engagement pris au départ avec TEYCO et de décompter à la fin de chaque réalisation. «Seulement, ces décomptes sont au compte-goutte. On a entendu qu’ils ont une tension de trésorerie, parce que moi on m’a donné un chèque depuis quelques mois, mais c’est revenu impayé», informe un des patrons de ces PME.

«Pourtant, c’est des sommes ridicules. Aux sphères ministérielles, on parle de milliards, alors que nous on introduit que des factures de 2 voire 3 millions de francs CFA. L’entreprise italienne a bel et bien mentionné : bon à payer. Mais il y a des retards d’un mois parfois plus. La stratégie de TEYCO est de compter sur l’usure. Certains fatigués de courir derrière leur sous ont préféré quitter. Cela fait économiser», se désole une autre source.

«On ne peut pas bâtir les sphères sur les cadavres des travailleurs»

Mieux, ces PME indiquent que l’acompte donné au début pour démarrer les travaux, une fois les factures introduites, est retiré. «Cela fait gonfler la dette. C’est une méthode que je n’ai jamais rencontré. Un ami italien m’a dit également qu’eux aussi ne sont pas payés. Donc, la situation est catastrophique», indique-t-il.

«Ça fait plus de trois semaines qu’ils promettent de payer. Mais ils ne payent pas. Depuis le mois du ramadan, on fait courir des chefs de familles, ce n’est pas loyal. Qu’on nous paye notre argent. On a peur de parler, parce qu’on peut nous coller plein de procédures, mais on ne peut pas bâtir les sphères ministérielles sur les cadavres des travailleurs sénégalais», a lancé ce patron de PME.

Il faut relever que nos tentatives de rentrer en contact avec Ibrahima Guèye, Directeur général de TEYCO, sont restées en vain. Et cela, malgré les nombreux appels et messages pour vérifier cet état de fait.

Karamba NDIAYE

Commentaires

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*