Inondations en Côte d’Ivoire: à Abidjan, l’heure du deuil et des questions
Le jour d'après, en Côte d'Ivoire où au moins 20 personnes sont mortes dans les fortes inondations qui ont touché notamment Abidjan après des

PAPE DIOP, CHARGE DES TRAVAUX A LA MAIRIE DE MEDINA: «L’Etat nous avait promis de changer les égouts, mais rien n’est fait»

Chargé des travaux à la mairie de Médina, Pape Diop a dégagé toute responsabilité dans les problèmes d’assainissement auxquels sont confrontés les habitants de Médina.

«L’assainissement n’est pas une compétence transférée, l’assainissement est gérée par l’Etat. Nous n’avons que les petits entretiens d’assainissement. Nous, ce qu’on peut faire, c’est, si on voit des égouts en train de couler, d’appeler l’ONAS. On ne peut faire que ça», dit-il.

N’empêche, souligne-t-il, «la mairie a mis un agent là-dessus, qui circule 24h/24. S’il voit des égouts en train de couler, il appelle l’ONAS. On a déjà un numéro vert dédié pour faire face à ce genre de désagréments».

Toujours est-il que les installations d’assainissement de Médina sont vieilles et vétustes. Et la tâche consistant à tout remettre en état, s’annonce difficile, selon Pape Diop.

«Les installations datent de plus 50 ans. Et Médina compte plus de 80 000 habitants aujourd’hui. Depuis 2009, on a crié sur tous les toits pour qu’il y ait un plan de réhabilitation. L’Etat nous avait promis de changer les égouts, mais jusqu’à présent, rien n’est fait», a déploré le chargé des travaux.

Il ajoute qu’avec la pluie, la mairie a préposé des agents dans certains quartiers pour prendre les devants. «Quand il pleut, on ouvre les égouts, l’eau part. En l’état actuel des choses, on ne peut que faire que ça», concède-t-il avec regrets, compte tenu du calvaire des populations.

A. COLY

(Stagiaire)        

 

Commentaires

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*