PRESENTATION DU PROGRAMME DE GOUVERNANCE DU GRAND PARTI

Gakou dévoile son projet pour redresser le Sénégal

Le président du Grand Parti (GP) a procédé, hier, à la présentation officielle du programme de gouvernance qu’il compte soumettre aux Sénégalais en vue de la Présidentielle. Malick Gakou a condensé sa vision en 36 points dans son Programme Alternatif Suxxali Sénégal (PASS).

«Nous avons fait le tour du Sénégal en allant au fin fond du pays pour établir un contact direct avec la population, afin de s’enquérir de leur situation et de leur souhait. Et c’est grâce à cette tournée, que nous avons dressé ce programme qui est un pacte social que je signe avec le peuple sénégalais. Et sur ce, je promets et j’affirme haut et fort que je vais battre le Président Macky Sall, dès le premier tour à l’élection présidentielle de 2019», a déclaré le leader du GP.

A l’en croire, son programme est un «pacte de confiance et de développement» avec lequel il va changer la vie des femmes, des jeunes, des étudiants, bref, de toutes les couches de la société. «Avec le Programme Alternatif Suxxali Sénégal, nous nous sommes engagés à faire de sorte que la génération future soit fière de naître dans ce pays. Et pour cette raison, nous allons offrir une prime de naissance de 25.000 F à chaque nouveau-né. Pour les étudiants, nous allons adopter la généralisation des bourses d’un montant de 50.000 F. Nous allons créer une banque nationale pour la promotion de la femme qui sera dotée d’un fonds de 100 milliards de F CFA. Pour les jeunes, dont leur âge varie entre 18 et 30 ans et qui n’ont pas de travail, nous allons leur consacrer un Revenu Minimum d’Insertion Annuel de 120.000 F», révèle-t-il.

Avant d’ajouter : «Pour les retraités, nous allons leur réserver une Prime Minimale Annuelle de 600.000 F. Pour les chauffeurs, nous allons créer un Fonds de solidarité de 10 milliards F CFA. Et pour faire plus que la Couverture Maladie Universelle (CMU), les soins seront gratuits pour les malades de 0 à 12 ans».

Ensuite, Gakou a solennellement déclaré sa candidature à la Présidentielle du 24 février 2019. Et de promettre : «Au soir du 24 février 2019, soir où je serai président de la République du Sénégal, je m’engagerai à supprimer certaines institutions comme le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), le Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT), je changerai le Conseil constitutionnel en Cours constitutionnel et réduirai le nombre des ministres du gouvernement qui seront 25 au maximum».

El Hadj KEBE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*