POUR REDUIRE LES ACCIDENTS DE LA ROUTE

Abdoulaye Daouda Diallo annonce l’effectivité du permis à points en juillet

«Nous allons mettre en place, à partir du mois de juillet de cette année, les permis à points». C’est l’annonce faite, hier, par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. Abdoulaye Daouda Diallo présidait le lancement de la Semaine nationale de la prévention routière, organisée par la Direction de la prévention routière.

«On s’est rendu compte que pas moins de 2 personnes meurent par jour au Sénégal, dans des accidents de circulation. Donc, on veut travailler à réduire drastiquement ce phénomène des accidents. Et on a un objectif global de 35% de réduction. Pour cela, le département a initié un certain nombre d’activités prioritaires, car nous enregistrons au Sénégal 4600 victimes de la route par an», a indiqué M. Diallo.

Et en annonçant que le permis à points va entrer en vigueur en juillet prochain, le ministre a informé que «c’est des permis qui sont destinés à tout le monde, et pas seulement aux transporteurs. Et c’est pour cela que nous avons demandé au Directeur des transports routiers que cela soit mis en application à partir de juillet ou septembre».

«La route aussi est un élément important. C’est pourquoi nous devons avoir des routes qui garantissent la sécurité routière. Il y a aussi la question de la mobilité nocturne. Nous allons en discuter avec les chauffeurs, car nos routes sont très mal éclairées et ça présente des dangers assez permanents», a soutenu M. Diallo.

De son côté, Gora Khouma, Secrétaire général de l’Union des routiers du Sénégal, a pris le contrepied du ministre Abdoulaye Daouda Diallo. Selon lui, «la question du permis à points devient monotone pour le ministre, c’est des répétitions. Le pays que le Sénégal veut prendre comme référence, c’est la France. Que ceux qui ne sont pas allés en France sachent que les conditions ne sont pas les mêmes. Les routes françaises sont sécurisées. Nous ne sommes pas à ce niveau. Nous n’accepterons jamais le permis à points. On campe sur notre position».

Rassoul GUEYE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*