PORT AUTONOME DE DAKAR

11% de croissance économique générée en 2017

Un taux de 11%. C’est le résultat généré par le Port autonome de Dakar (PAD) en termes de croissance.  L’information a été livrée par Aboubacar Sédikh Bèye, directeur du Port autonome de Dakar, ce samedi, lors de la cérémonie de lancement de l’initiative : «Port zéro déchet», initiée par le collectif des agents contractuels du PAD.

«L’ambition du Port autonome de Dakar est de devenir le plus compétitif de l’Afrique de l’Ouest et l’initiative ‘Port zéro déchet’ doit être le prétexte de la compétitivité», a déclaré le DG du port.

Il ajoute qu’en 2016, le Port autonome de Dakar a eu un trafic de 16 millions de tonnes. «En 2017, nous avons ajouté 2 millions de tonnes. Ce qui fait que nous avons enregistré 18 millions de tonnes, soit 11% de croissance générée en volume par le PAD. C’est une performance qu’il faut saluer, mais qu’il faut gérer aussi. Ce qui veut dire aussi qu’ont génère beaucoup de déchets», dit-il.

D’après Aboubacar Sédikh Bèye, le port doit être la vitrine du Sénégal. «Autant l’aéroport est propre, autant le port doit être un endroit où tout le monde doit pouvoir venir visiter ou se promener. On va travailler ensemble pour faire de ce port non seulement un port compétitif, mais un port aussi attractif qui est le reflet de ce que nous voulons du Sénégal», a souhaité le Directeur général, qui a par ailleurs exhorté ses agents à maintenir cet engagement dans le cadre de cette initiative «Port zéro déchet».

Le patron du PAD a également promis d’appuyer les contractuels du port. «C’est vraiment un motif de satisfaction pour moi pour vous dire que la direction générale va vous appuyer. Elle avait pris l’engagement de vous appuyer dans la formation. Et je le dis ici solennellement, que le port s’engage à travailler avec les agents contractuels dans le cadre de leur formation et leur plan de carrière.  Et avec le nouveau port de Ndayanne, il faudrait que les employés et les contractuels suivent une formation», a souligné le directeur.

Rassoul GUEYE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*