Inondations en Côte d’Ivoire: à Abidjan, l’heure du deuil et des questions
Le jour d'après, en Côte d'Ivoire où au moins 20 personnes sont mortes dans les fortes inondations qui ont touché notamment Abidjan après des

DEMARRAGE DE LA CAMPAGNE DE COLLECTE DE SIGNATURES DU CANDIDAT DE «BBY»: Macky Sall lâche ses troupes pour un parrainage en profondeur

 

C’est au Centre des congrès Abdou Diouf à Diamniadio, que le Secrétariat exécutif permanent (SEP) de la coalition «Bennoo Bokk Yaakaar» (BBY) a officiellement lancé, hier, la campagne de parrainage du candidat Macky Sall.

Une cérémonie au cours de laquelle le Président Sall a exhorté ses souteneurs d’aller à la rencontre des populations dans les coins et recoins du Sénégal.

Pour assurer sa réélection en février 2019, dès le premier tour, Macky Sall a tout simplement lâché ses troupes.

«Nous avons quatre mois pour réunir le parrainage. Je veux que, dès la première semaine, la collecte de 1% du parrainage institutionnel soit acquise. Ainsi, chaque semaine, je recevrai Mme Aminata Touré, coordonatrice du pôle parrainage, pour qu’elle me fasse le point au niveau de chaque commune», a indiqué le chef de l’Etat à ses troupes, affirmant sur un ton taquin, à l’entame de son propos, qu’«il n’y a pas de combat».

«De Fongolimbi à Bokiladji, de Saraya à Djimbéring, dans le département d’Oussouye, en passant par le Cayor et la banlieue dakaroise, nous avons la possibilité de réunir le maximum de signatures. Ainsi, ils sauront qu’ils ne font pas le poids», a ajouté dans ce sens, le Président Macky Sall, dans un discours  aux relents de campagne électorale.

Car pour le chef de file de la coalition désormais «élargie», ces quatre mois de collecte doivent servir de tribune pour défendre un bilan avec un grand B. «Nous avons à expliquer aux populations le programme, les réalisations, ainsi que les avancées en sept ans de magistère dans divers domaines de la vie. Il n’y a pas de commune mesure. Nous avons aussi quatre mois pour confirmer notre candidat. Je sais que vous allez relever ce défi, mes chers camarades», a-t-il dit, à l’endroit des membres de la coalition «BBY».

Une démarche qui repose, selon lui, sur une «méthode» et une «organisation» qu’il a bien voulu définir.

«Allons dans les quartiers, les communes et régions. Maintenons la mobilisation pour couvrir de succès notre campagne de parrainage. Allons partout à la rencontre de nos concitoyens. Allons à la rencontre du Sénégal des profondeurs, car il s’agit d’assumer le Sénégal de tous et le Sénégal pour tous pour partager avec les citoyens, les raisons impératives de notre candidature. Allons partout, dans chaque maison, dans chaque quartier, dans chaque ville, pour convaincre les citoyens. Prenons le temps de leur expliquer afin de les amener à parrainer notre candidature», a aussi indiqué Macky Sall.

«En somme, c’est un moyen d’élever notre seuil de maturité de notre démocratie. Nous sommes la majorité. Le parrainage est aussi un temps démocratique d’échange et de partage sur le Sénégal et son avenir», a-t-il ensuite souligné.

Arfang Saloum SANE                                                   

Commentaires

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*