TT Ads

Elle avait été accusée d’avoir balancé une grenade lacrymogène qui a atterri sur un tas de matelas qui a consumé un jeune infirme qui y était soit caché soit couché. Les témoins y ajoutant moult détails. Seulement, la police en a une autre version. «Ce vendredi 17 juin 2022, au cours des manifestations, un corps sans vie d’un individu de sexe masculin non encore identifié, a été découvert au quartier Bop, près de la Mosquée Massalikoul Djinane.

…La version de la police

D’après les premières constatations effectuées et des renseignements recueillis sur place, il s’agirait d’un manifestant», souligne la police qui explique qu’ «en effet, c’est quand ce dernier voulait allumer un pneu avec un liquide inflammable, que ses habits ont pris feu, causant malheureusement son décès. Le corps sans vie a été acheminé à l’hôpital Aristide Le Dantec pour les besoins de l’autopsie». «Une enquête est ouverte en vue de l’identifier et déterminer avec exactitude les circonstances de son décès. La Police nationale s’incline devant la mémoire du défunt», ajoute le bureau des relations publiques.

TT Ads

One Reply to “Mort calciné à Colobane…”

  • Eftakher Alam
    Eftakher Alam
    Reply

    Interactively envisioneer best-of-breed infomediaries rather than scalable architectures. Rapidiously administrate distributed growth strategies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.