MOBILISATION POUR LA REELECTION DU PRESIDENT MACKY SALL

Mamadou Ngom Niang appelle les jeunes à porter le combat de 2019

FATICK – La 6e édition de la célébration à Fatick de l’accession au pouvoir du Président Macky Sall, a servi de tribune à Mamadou Ngom Niang pour lancer une invite à la jeunesse. De l’avis de ce responsable politique «apériste» dans le fief du Président Sall, la réélection du chef de file de l’Alliance pour la République, dès le 1er tour, en février prochain, passe par un investissement des leaders à la base pour porter la bonne information aux militants.

«Chaque responsable politique devra descendre sur le terrain pour apporter sa pierre à l’édifice pour la réélection de Macky Sall au 1er tour, en février 2019. Et pour ce combat, aucun bras ne sera de trop», a-t-il estimé, tout en soulignant qu’«il revient à la jeunesse de porter ce combat».

A la mythique place des Berges du Sine, samedi dernier, M. Ngom a appelé à un élan unitaire autour de cet idéal pour rendre l’ascenseur au Président Macky Sall. «Nous devons travailler à mettre nos egos surdimensionnés de côté et donner la bonne information à nos concitoyens, parce que c’est ce que les militants attendent de nous. Aujourd’hui, il s’agit que d’une seule élection. Et c’est la Présidentielle. Nous ne pouvons pas comprendre qu’à six mois des élections, certains responsables se permettent de s’illustrer par l’absentéisme et par le manque de considération par rapport aux citoyens», a-t-il décrié.

«Nous, à Fatick, nous n’avons pas une autre alternative»

Aussi, le président du Comité de soutien à l’action de Macky Sall a déploré qu’au-delà de Fatick, des responsables au niveau national aient leur propre agenda. «Il y a des responsables nationaux qui ne croient même pas que le président de la République aura un second mandat, ce qui justifie leur attitude, parce que malgré les ressources financières qu’ils ont, ils ne mouillent pas le maillot et n’acceptent pas de descendre sur le terrain. Ils sont en train de préparer leur avenir. C’est être déloyal vis-à-vis du Président», a-t-il clamé.

Et tel un cri de cœur à la jeunesse de son terroir, il l’a exhorté à se tenir en dehors des combats crypto-personnels afin de porter le combat de février 2019. «Je demande à la jeunesse du Sine de s’engager aux côtés du chef de l’Etat, parce que nous, à Fatick, nous n’avons pas une autre alternative. Nous devons tenir sur cette bonne corde et tirer dans le bon sens pour rendre au Président la monnaie de sa pièce. J’invite les leaders de la localité à taire leurs divergences et à parler de problèmes d’intérêt général pour le développement de Fatick», a-t-il insisté.

Arfang Saloum SANE

(Envoyé spécial)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*