M. MAKHTAR CISSE, DG DE SENELEC, SUR L’EXPLOSION SURVENUE AU CAP DES BICHES: «Cap des Biches, c’est le site de production le plus important de SENELEC»

Le directeur général de la Société Nationale d’Electricité du Sénégal (SENELEC) s’est rendu, hier, à la centrale du Cap des Biches, qui a été touchée par un grave incendie, mardi, suite à une explosion. Mouhamadou Makhtar Cissé annonce que d’ici à 10 jours, les coûts réels des dégâts seront connus.

Au lendemain de l’explosion survenue mardi, à la centrale électrique du Cap des Biches, qui a sérieusement endommagé l’unité C 4, les responsables de la Société Nationale d’Electricité du Sénégal (SENELEC) se sont rendus sur le site, hier, pour s’enquérir de la situation. Selon le directeur général, Mouhamadou Makhtar Cissé, l’accident n’a pas empêché de fournir de l’électricité aux usagers, malgré l’impact du choc. Il a assuré, en outre, que les investigations vont se poursuivre pour procéder au diagnostic d’ici à 10 jours et fixer une estimation précise des dégâts qui porteraient sur des milliards, sans pour autant s’épancher sur les causes de cet accident. Après le branle-bas pour circonscrire les flammes à la centrale du Cap des Biches, place maintenant aux évaluations. En visitant le site, hier, Mouhamadou Makhtar Cissé s’est réjoui de la disponibilité de l’électricité en dépit de l’immobilisation de 35 mégawatts du parc de la centrale électrique. «Malgré l’impact du choc, cela ne nous a pas empêchés de fournir de l’électricité à l’ensemble des Sénégalais, sans connaître de désagréments majeurs. Ce qui est important, c’est que les Sénégalais sachent que la SENELEC est dans une dynamique positive de redressement», a renseigné le DG de SENELEC, au terme de la visite. Poursuivant, il ajoute : «C’est la preuve que le parc de production de la SENELEC a un bon taux de disponibilité. Quand nous avions annoncé que nous avons des excédents, cédés même à des pays amis, c’était exactement la vérité». Une atténuation des dégâts dont se félicitent les responsables de la centrale électrique, selon qui «cela constitue la clé de voûte de la politique énergétique du Sénégal». «Sur le site du Cap des Biches, vous avez un peu plus de la moitié du parc disponible de SENELEC. Donc, Cap des Biches, c’est le site le plus important de production de SENELEC. Cette centrale fait à peu près 85 mégawatts. C’est la même chose que la centrale de Contour Global que le président de la République a inaugurée en juin 2016. Donc, c’est dire que c’est un site extrêmement important, un site stratégique qui permet de fournir l’électricité aux Sénégalais, aux entreprises et aux ménages», a-t-il dit. Mouhamadou Makhtar Cissé informe, par ailleurs, qu’un seul groupe a été affecté par l’explosion survenue mardi après-midi, à l’heure de la pause. Sur ce, un diagnostic exhaustif des machines sera effectué. Ceci, a-t-il conclu, «pour donner les chiffres exacts des dommages».

Arfang Saloum SANE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*