LUTTE : A CAUSE DU RETARD ACCUSE PAR GRIS BORDEAUX : BG2 boude le face-à-face, après 2 heures d’attente

Le face-à-face entre Gris Bordeaux et Balla Gaye a été un fiasco. La manifestation a avorté à cause du long retard accusé par le Fassois, obligeant le fils de Double Less à bouder, après 2 heures d’attente.

Le face-à-face annoncé entre Gris Bordeaux (Ecurie Fass) et Balla Gaye 2 (Ecole de lutte Balla Gaye) n’a été qu’un monologue, parce que Balla Gaye est parti après une longue attente.

C’est quelques minutes après son départ, que le 3e «Tigre» de Fass est arrivé sur le lieu de la rencontre, avant de s’excuser de son retard : «Je m’excuse du retard, parce que ma voiture est tombée en panne sur l’autoroute à péage. Je suis venu d’Espagne, rien que pour ce face à face. C’est la croix de ma voiture qui a lâché au niveau de l’autoroute à péage. J’ai changé même d’habit après avoir appelé un ami qui m’a déposé ici. Je ne suis même pas venu passer la Tabaski avec ma famille. Pour dire l’importance que j’accorde à ce face-à-face».

Critiqué par ce retard indigne d’un professionnel, le Fassois se défend : «On ne peut pas me reprocher un manque de professionnalisme. Je m’excuse du retard, mais il faut que les gens sachent que j’ai quitté tôt. J’ai, à plusieurs reprises, patienté des minutes, lors des face-à-face. D’ailleurs, lors du dernier face-à-face, j’ai attendu pendant deux heures. Donc, je ne peux que m’excuser, parce que l’homme propose, Dieu dispose. Ce qui m’est arrivé, relève de la volonté divine».

A cause de l’absence de son adversaire, Gris s’est abstenu de parler de lui. «Je n’ai rien à dire sur lui, puisqu’il n’est pas là», lance-t-il.

Quant au promoteur, il s’est désolé du face-à-face avorté. «Ce qui s’est passé aujourd’hui est déplorable. En matière de lutte, ce sont des situations qui arrivent. Mais avec cette nouvelle donne que nous voulons développer, ce ne sera plus acceptable. Il faut que toutes les parties prennent leurs responsabilités. Je me désole de cette situation. La lutte doit prendre son envol et cela ne va pas de paire avec ce genre de comportements», condamne Luc Nicolaï.

Selon le promoteur mbourois, «quand on mise des centaines de millions sur une affaire, il faut que les concernés fassent preuve de respect, aussi bien pour le promoteur que pour les amateurs. Les lutteurs devaient être les premiers sur place, ils sont payés pour ça. Nous allons mettre en place des mécanismes pour faire respecter les contrats que nous signons, parce qu’avec cette plateforme, nous investissons des millions».

Concernant l’organisation du combat dit du siècle, le promoteur annonce des innovations. En effet, il y a une plateforme qui sera mise en place.

«Moustapha Guèye m’a parlé du concept de la plateforme. C’est une belle initiative. Floyd Mayweather est le sportif le mieux payé au monde grâce à ce système. Pourquoi pas nous, et non les sponsors ? Internet est un créneau à exploiter. Il ne reste qu’à prier pour une réussite totale», magnifie le chef de file de l’écurie Fass.

Fatou DIOUF

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*