LOI SUR LE PARRAINAGE, TENTATIVE DE SABOTAGE DE SON SEMINAIRE

Idrissa Seck se défoule sur Macky Sall

SALY, Mbour – Le leader de «Rewmi» n’a pas raté, avant-hier, le Président Macky Sall, qui tient coûte que coûte à faire passer son projet de loi sur le parrainage.

En marge du séminaire programmatique de son parti à Saly Portudal, Idrissa Seck a déclaré que si Macky Sall viole la Constitution, ils vont le dégager du Palais.

«Je vais à Paris demain (ndlr : hier), mais je vais interrompre mon séjour pour rentrer le 17 ou le 18. Nous n’allons pas lui permettre de brûler notre pays et je vais lui lancer un appel solennel. Je veux lancer le même appel solennel à la Société civile qui cherche à renouer le dialogue d’un fil rompu. Moi, en tout cas, je ne dialoguerai pas avec lui, parce que sa parole n’est pas stable et il n’honore pas ses engagements. En revanche, vous avez la possibilité de lui dire de faire ce qu’il doit faire, c’est de ne pas violer notre Constitution, de ne pas instaurer ce parrainage», a déclaré M. Seck.

Si Macky viole la Constitution, nous le dégagerons de là»

Avant d’asséner : «Le 19 avril, nous sortirons tous nombreux. Mais nous ne voulons pas brûler notre pays. Il suffit que nous soyons très nombreux, hommes, femmes, anciens, jeunes, vieux, qu’on apporte nos brassards et qu’on aille vers l’Assemblée nationale. Si on nous dit qu’on n’y arrive pas, on va tourner à droite. On ne va pas se confronter aux forces de l’ordre, mais on restera déterminés. Si Macky Sall viole la Constitution du Sénégal, nous le dégagerons de là».

Idrissa Seck n’a pas manqué d’accuser Macky Sall d’avoir exercé une pression sur les hôtels pour le priver de salle.

Macky accusé d’avoir exercé une pression sur les réceptifs hôteliers

«J’aurais bien voulu vous projeter un film de Kéba Mbaye sur l’éthique, mais Macky Sall a un peu gâché la fête en exerçant une pression sur le Palm Beach qui, à la dernière minute, a retiré la salle. Les ingénieurs ont dû se battre avec Touba bâche, qui nous a fait cette tente en quelques heures. Mais ce n’est pas grave. Plus tard, on fera nos réunions dans des endroits beaucoup plus calmes que ça», a-t-il dit.

Le leader des «rewmistes» de renchérir : «Il a exercé une pression sur les réceptifs hôteliers de Saly, y compris sur des propriétaires de domiciles privés que nous avions réservés pour accueillir nos hôtes étrangers et dont les contrats ont été annulés cet après-midi même pour motif de travaux, alors que les maisons avaient été visitées et étaient dans d’excellents états».

Idrissa Seck a tenu à magnifier la capacité de réaction de son numéro 2. «L’équipe conduite par Déthié Fall avait pensé à toutes les possibilités de sabotage de la part de nos adversaires», a souligné l’ancien maire de Thiès.

Ibrahima SALL (Envoyé Spécial)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*