GESTION DES EVENEMENTS MAJEURS DE L’APR

Macky Sall mise sur le duo Boun Dionne-Mimi Touré

Le Président Macky Sall a décidé de miser sur le duo Mahammad Boun Abdallah Dionne-Mimi Touré pour la réflexion et l’animation au sein de sa formation politique. Donnant ainsi un avant-goût de ce que devrait être sa prochaine équipe de campagne. 

Le prochain Directoire de campagne du candidat Macky Sall, sera-t-il animé par le duo Mahammad Boun Abdallah Dionne-Mimi Touré ? En tout cas, il vient de prendre des résolutions qui montrent, s’il en est encore besoin, toute l’importance qu’il accorde à ce duo.

«Sur proposition du Président Macky Sall, le Secrétariat exécutif national (SEN) a validé la mise en place d’un dispositif cohérent de gestion de certains évènements majeurs dans la vie du parti durant toute l’année 2018», renseigne le communiqué sanctionnant la réunion de l’instance dirigeante des «apéristes», qui s’est tenue avant-hier.

«A ce titre, les pôles suivants ont été mis en place : Le pôle programme confié au Premier Ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne ; le pôle mobilisation et parrainage dirigé par Mme Aminata Touré ; le pôle organisation du 2e Congrès, prévu le 1er décembre 2018, dirigé par le Directeur des structures, le ministre d’Etat, Mbaye Ndiaye, jumelé à un pôle chargé du suivi de l’organisation du Congrès de l’International libéral à Dakar, confié à Me El Hadji Omar Youm, ministre Directeur de Cabinet du président de la République ; le pôle communication coordonné par le ministre El Hadji Hamidou Kassé».

Selon nos sources, Me El Hadji Omar Youm sera secondé dans sa tâche par Me Djibril War, Directeur de l’Ecole du parti APR. Après avoir écouté Me War, le Président a décidé d’accompagner davantage l’Ecole du parti en lui octroyant des moyens conséquents.

Analysant la situation politique nationale, «dominée par le débat portant sur le projet de loi relatif au parrainage populaire et citoyen», le SEN de l’APR considère que «l’élargissement de cette formalité, qui existe déjà dans la Constitution en vigueur au Sénégal, à tous les candidats, renforce la modernisation du modèle démocratique».

Ladite instance exhorte les responsables et militants du parti à «se mobiliser fortement pour assurer un portage victorieux de ce projet auprès des populations pour leur donner la bonne information et mettre en échec les entreprises de désinformation et de manipulation d’une opposition désemparée et aux abois, dont l’objectif connu est d’installer le pays, le Sénégal, dans le chaos et l’instabilité».

Le SEN a également renouvelé son soutien au gouvernement, ainsi que son engagement, «sans faille», derrière le Président Macky Sall, «pour une victoire nette et sans bavure, le 24 février 2019».

Rassoul GUEYE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*