Inondations en Côte d’Ivoire: à Abidjan, l’heure du deuil et des questions
Le jour d'après, en Côte d'Ivoire où au moins 20 personnes sont mortes dans les fortes inondations qui ont touché notamment Abidjan après des

BAGARRE CONJUGALE:  Le mari envoie à l’hôpital sa «aawo» qui lui a servi  de la bouillie

Regrettable, cette scène de ménage qui va incessamment être traduite devant nos juridictions ! Il s’agit d’une femme qui, pour punir son mari qui lui avait remis la somme de 2000 francs CFA pour un bon «ceebu jën», lui a préparé de la bouillie. Sévèrement battue, elle s’est retrouvée à l’hôpital.

Entre Souleymane Sall et sa première épouse Maty Diop, il sera difficile de recoller les morceaux, après la violente bagarre qui les a opposés et qui va connaitre une suite judiciaire. Cette bagarre conjugale qui a eu lieu à Rufisque, alimente, en effet, depuis quelque temps, les discussions dans les chaumières.

Souleymane Sall aurait infligé des fractures graves à sa «aawo» (première femme) qui avait décidé coûte que coûte de punir son mari. Mais finalement, les choses se sont retournées contre elle. Interrogé sur les faits qui lui son reprochés, le chef de famille, qui a d’abord exprimé ses regrets, a expliqué que le 12 juillet dernier, alors qu’il s’apprêtait à partir au travail, il a remis à sa femme la somme de 2000 francs CFA pour la préparation d’un «ceebu jën» (riz au poisson).

C’est sur ces entrefaites qu’il est parti vaquer à ses occupations. Mais à sa grande surprise, à son retour vers les coups de midi, sa première femme, Maty Diop, lui a servi de la bouillie. Surpris par ce changement de menu qui frise la provocation à ses yeux, il a interpellé son épouse qui, pour toute réponse, l’a traité de tous les noms d’oiseau. Elle est allée, dit-il, jusqu’à le traiter d’homosexuel et de moins que rien.

«Dinaala siiwël pour que ñëpp xam ni danga yoo…» (Je vais te vilipender pour que tout le monde sache que tu es impuissant), lui avait lancé à la figure son épouse. «Ne pouvant plus supporter ses reproches et menaces, je l’ai rouée de coups de poing au visage et au niveau du ventre», a avoué le chef de famille, qui a toutefois regretté son geste en précisant qu’il avait des antécédents avec sa femme depuis qu’il a pris une deuxième épouse.

Partie civile dans cette affaire, Maty Diop  a balayé d’un revers de main les propos de son mari. Selon elle, ce n’est pas aujourd’hui que son mari a commencé à la maltraiter. Revenant sur les faits, elle indique que le 12 juillet passé, son mari lui avait remis la somme de 2000 francs CFA pour la préparation du repas.

«Ne pouvant rien  faire avec cette somme, je lui ai préparé de la bouillie», a-t-elle noté. Poursuivant, elle souligne aux enquêteurs que l’origine de leur problème, c’est que son mari a épousé sa propre amie. Et depuis, cette dernière ne cesse de lui poser des problèmes.

Reconnaissant avoir mal agi, elle a toutefois indiqué que son mari est en train de récolter seulement ce qu’il a semé. L’affaire sera jugée prochainement.

Fatou KANE  

Commentaires

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*