ETAT DU MARCHE A L’APPROCHE DE LA TABASKI: L’oignon et l’ail stabilisé, la pomme de terre toujours en hausse

Certaines denrées alimentaires très prisées pendant la fête de Tabaski, inondent déjà le marché. C’est le cas de l’oignon, de la pomme de terre, de l’ail, entre autres. Cependant, les commerçants peinent à s’accorder sur les prix, notamment celui de la pomme de terre importée.

A moins de 10 jours de la fête de Tabaski au Sénégal, le marché est bien approvisionné. Et à Castors où nous avons effectué un tour, hier, ça grouille déjà de monde. Les acheteurs, venus de tous les coins de Dakar, s’y pressent pour faire leurs emplettes. Ce haut lieu du négoce est bien approvisionné en denrées et autres condiments : oignon, pomme de terre, ail, poivron, piment etc. Bref, tout ce dont les femmes ont besoin pour préparer des mets délicieux, le jour de la Tabaski.

Il y a de cela quelques jours, le prix de l’oignon local avait connu une hausse considérable à cause de la fin du stock et le gel des importations depuis six mois. Et suite à une rencontre entre les commerçants et le directeur de l’Agence de Régulation des Marchés (ARM), le gel a été levé, ce 16 août, pour permettre une importation de ce légume tant prisé par les Sénégalais.

9.500 francs CFA le sac de 25 kg d’oignons, contre 12.000 francs CFA

Et avec ces 7000 tonnes d’oignons déjà introduites, commerçants et vendeurs ne se plaignent pas concernant l’approvisionnement du marché. Trouvé en pleine causerie avec ces collègues vendeurs, le jeune Ibrahima Diouf qui tient un parking au marché Castors, était pressé de se débarrasser du stock de l’oignon local. «Je voulais que mon stock d’oignons locaux se termine très vite. Le prix était trop cher, en plus, ce n’est pas facile de le conserver. Mais là, avec l’oignon importé, on a plus ce problème et ça se vend très bien», dit-il.

Détaillant les prix de ces produits, il informe que le prix de l’oignon importé est scellé à 9.500 francs CFA le sac de 25 kg, contre 12.000 francs CFA. Pour la pomme de terre importée qui se vendait à 11.000 francs CFA le sac de 25 kg, il s’écoule désormais à 9.000 francs CFA. Il ajoute que l’année dernière, en cette période, l’ail était intouchable. Mais maintenant, son prix a chuté. La caisse de l’ail coûte désormais 8.500 francs CFA, alors qu’elle était à 26.000 francs CFA.

Le kilo de la pomme de terre à 400 francs CFA, au lieu de 300 francs CFA

Ces propos d’Ibrahima Diouf sont confirmés par Bocar Faye, un autre commerçant interpellé au marché Castors. Il explique : «Il me reste quelques sacs de l’oignon local, que je vends à 400 francs CFA le kg, contre 700 francs CFA et 10.000 francs CFA le sac de 25 kg au lieu de 12.000 francs CFA. Le kilo de l’oignon importé coûte 450 francs CFA».

Par contre, s’agissant de la pomme de terre importée, ces commerçants ne s’accordent toujours pas sur le prix du sac. «Il est à 10.000 francs CFA, tandis qu’il se vendait à 7.000 francs CFA. Le kilo est fixé à 400 francs CFA, contre 300 francs CFA. La pomme de terre rouge qui nous vient du Maroc, est aussi à 10.000 francs CFA le sac, contre 8.500 francs CFA, et le kilo est à 400 francs CFA, contre 350 francs CFA»,  a listé le jeune Faye, qui a précisé que «les clients adorent la pomme de terre rouge, parce qu’elle est plus garantie».

Concernant l’ail, ce produit a connu une baisse énorme. Désormais, les clients peuvent avoir la caisse à 8.000 francs CFA, au lieu de 26.000 francs CFA.

Aïssatou Mbène COULIBALY

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*