EN DEPLACEMENT A LINGUERE

Sonko tire sur la justice, blanchit Barth et Khalifa…

De passage à Linguère, durant le weekend, Ousmane Sonko a dénoncé l’arrestation de Barthélémy Dias et tiré à boulets rouges sur Macky Sall et son régime. 

LINGUERE – Le président du parti PASTEF, Ousmane Sonko, en visite dans le département de Linguère, ce weekend, a vigoureusement dénoncé l’inculpation de Barthélémy Dias, poursuivi et jugé, notamment pour outrage à magistrat.

Pour lui, «les magistrats se prennent pour des gens exceptionnels, extraordinaires, alors qu’il n’en est rien. Ils rendent la justice au nom du peuple sénégalais. Ils sont payés par le contribuable sénégalais. Donc ils doivent respecter les lois qui ont été régulièrement votées. S’ils ne le font pas, nous avons le droit de les critiquer, comme on critique le Président Macky Sall et l’Assemblée nationale qui sont des institutions».

M. Sonko, qui considère que «Barthélémy Dias n’a commis aucune infraction», insiste sur le fait que «le socle d’un pays, c’est la justice. Si un pays n’a pas de sécurité, il n’offre aucune garantie ni à ses ressortissants, ni aux étrangers qui y viennent».

Sur la condamnation de Khalifa Sall, Sonko a réaffirmé sa conviction qu’il s’agit d’«un procès strictement politique». A son avis, «si Khalifa Sall avait accepté ce que Macky Sall voulait, il n’aurait pas eu tous ces déboires».

D’après lui, «les magistrats sont les principaux responsables» de la dégénérescence du système judiciaire. «Ils ont tendance à réclamer le statut de pouvoir, mais ce ne sont pas par les déclarations qu’ils l’auront. Il faut l’incarner, c’est plutôt une posture et la dignité de la fonction. A partir de ce moment, le respect qui leur est dû leur sera accordé», a-t-il argué.

Sur la question du parrainage, il pense que «Macky Sall n’a pas besoin de biaiser les règles du jeu. Il n’a qu’à venir compétir, s’il est sûr d’avoir convaincu les Sénégalais par ses réalisations et par sa gouvernance».

Selon lui, «Macky veut tout simplement modifier l’article 57 pour écarter Khalifa Sall et Karim Wade».

…Et peint en noir la gestion de Macky

Le leader de PASTEF a également peint en noir les 6 ans du Président Sall à la tête du pays. «Macky Sall est le seul à voir ses réalisations pour s’être trompé d’objectif à son accession à la tête du pays. Sa vision biaisée depuis le début, est reproduite dans un document appelé PSE, qu’il a laissé fabriquer à 3 milliards de francs CFA et financé par un endettement chronique. Le Président Macky Sall pense que les priorités du Sénégal, c’est de construire une cité nouvelle à Diamniadio en y faisant émerger des immeubles et de faire un TER surfacturé à 1,2 milliard de francs CFA», a-t-il déclaré.

Ousmane Sonko a, par ailleurs, invité le président de la République à «travailler à stabiliser les secteurs de l’éducation et de la santé qui sont à terre». Il a souligné aussi qu’«une partie des populations sont menacées par la famine et que des problèmes d’écouler des produits agricoles sont notés en milieu rural. Ce, alors même que le pouvoir de Macky Sall est dans le gigantisme».

Doudou THIANE

(Correspondant)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*