Inondations en Côte d’Ivoire: à Abidjan, l’heure du deuil et des questions
Le jour d'après, en Côte d'Ivoire où au moins 20 personnes sont mortes dans les fortes inondations qui ont touché notamment Abidjan après des

LANCEMENT DU «PROJET DE DIFFUSION DES FILMS ET SERIES TELEVISEES CHINOIS EN AFRIQUE FRANCOPHONE»: 26 films et 20 séries télévisées chinois doublés en français, diffusés au Sénégal

Le Bureau de l’information du Conseil des affaires d’Etat de la République de Chine, en collaboration avec plusieurs structures chinoises, la RTS, le ministère de la Communication et des télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique du Sénégal et Star Times Sénégal, a procédé, hier, à Dakar, à la cérémonie de lancement du «projet de diffusion des films et séries télévisées chinois en Afrique francophone». Au total, 26 films et 20 séries télévisées chinois, doublés en français, tels que le fantastique, l’action, la romance, l’animation, seront diffusés au Sénégal et dans d’autres pays africains francophones.

A cette occasion, le représentant du groupe Star Times, Zhao Zhongyong, a annoncé la diffusion de la première série télévisée chinoise, «La vie heureuse de Docteur Jin» à partir du 21 juillet sur la RTS1. Soulignant que Star Times a démarré ses activités en Afrique au Rwanda, il a expliqué que le groupe s’est étendu ensuite à travers 30 pays africains.

«L’investissement public a dépassé 200 millions de dollars. Les abonnés ont dépassé les 20 millions. Star Times fait des productions de téléfilms et de séries en Afrique. L’objectif étant de permet à chaque famille africaine de passer à la télévision numérique et de pouvoir accéder à d’autres chaînes de télévision. La chaîne Star Times va pouvoir atteindre plus de 20 pays en Afrique, permettant ainsi à la population d’accéder à une télévision de qualité. La chaîne sera installée dans toutes les 14 régions du Sénégal», informe-t-il.

Pour sa part, le ministre de la Communication, Abdoulaye Bibi Baldé, a insisté sur la qualité des productions qui, d’après lui, «sont proposées aux téléspectateurs dans le cadre de nos échanges culturels, étant donné que le public de séries télévisées est majoritairement jeune et facilement influençable. Il est essentiel que les contenus intègrent des valeurs qui participent au développement personnel et à la cohésion sociale. Mais aussi, que ces contenus véhiculent des valeurs qui invitent à l’engagement commun vis-à-vis des défis majeurs qui nous interpellent».

Aïssatou Mbène COULIBALY

 

Commentaires

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*