Inondations en Côte d’Ivoire: à Abidjan, l’heure du deuil et des questions
Le jour d'après, en Côte d'Ivoire où au moins 20 personnes sont mortes dans les fortes inondations qui ont touché notamment Abidjan après des

AGRESSION A NIARY TALLY: Intercepté par des malfaiteurs, un commerçant lapidé

Commerçant de son état, G. Diène ne va surement plus s’attarder dans la rue, la nuit. Pour cause, il a fait les frais d’une bande de malfaiteurs qui ont failli le mettre KO. Ayant reçu plusieurs coups de pierres, le jeune homme l’a échappé belle.

Les faits ont eu lieu dans la nuit du 1er juillet vers les coups de 4h du matin. Devant les enquêteurs du commissariat du Point E, où il a déposé une plainte pour vol en réunion commis avec violence, le commerçant a expliqué que cette nuit-là, il raccompagnait un ami. Ce dernier devant aller à Wagou Niayes, ils étaient chacun à bord de son scooter.

Seulement, au retour, il était seul. Et c’est là qu’il a été attaqué par les malfrats. Selon lui, c’est arrivé à hauteur de Niary Tally, que l’un des mis en cause a fait exprès de traverser devant lui, là où un autre l’appelait par son nom. Ce qui laisse croire que ses assaillants le connaissent.

En tout cas, c’est lorsqu’il a ralenti qu’il a reçu un premier coup de pierre à la joue gauche. Un coup qui a failli le mettre KO. Et comme si cela ne suffisait pas, il a été lapidé par les agresseurs, qui voulaient sans doute l’affaiblir avant de le dépouiller.

Il faut dire que le jeune commerçant n’a dû son salut qu’à la vitesse de ses jambes. Et c’est par chance qu’il est allé retrouver ses amis qui prenaient du thé au niveau du rond point Jet d’eau. Et lorsqu’il leur a raconté sa mésaventure, ces derniers ont tout de suite décidé d’en découdre avec ses agresseurs.

Tout de suite, une battue a été organisée et c’est ainsi qu’ils se sont armés de bâtons pour aller à leur recherche. Mais dès que la bande à G. Mendy et A. B. Diène les a aperçus, elle a pris la fuite. Finalement, seuls ces deux derniers ont été interpellés et conduits au commissariat du point E.

Seulement,  ils ont nié les faits, soutenant qu’ils revenaient d’un «thiant» à Grand-Dakar. Selon eux, lorsqu’ils ont aperçu une bande armée de couteaux, de tournevis et de bâtons qui s’avançait vers eux à vive allure, ils ont pris la fuite.

Rappelons à cet effet, que les deux mis en cause n’en sont pas à leur première arrestation, puisqu’ils ont été déjà arrêtés par le commissariat de la Médina pour violence et voie de fait avant de bénéficier d’une relaxe. Dans le cas d’espèce, ils ont été déférés au parquet.

Ndèye Anna NDIAYE

Commentaires

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*