TT Ads

Saliou Dieng, Secrétaire national chargé des structures et des mouvements de soutien du Parti démocratique sénégalais a organisé une réunion avec les mouvements de soutien Rimka ibn Waw Waxeet Wade, hier à la permanence du PDS en présence de Mamadou Lamine Thiam. Selon Saliou Dieng, «l’objectif de cette rencontre d’aujourd’hui, c’est le mouvement de soutien de (Rimka) Wade qui s’est réuni pour préparer les élections présidentielles de 2024. Nous sommes plus que jamais déterminés pour montrer notre soutien au Président (Rimka) parce que c’est lui qui pourrait changer le Sénégal, c’est l’homme de la situation». Il rassure que «(Rimka) est plus que jamais déterminé à diriger le Sénégal, c’est pour cela que nous avons organisé cette rencontre avec les mouvements de soutien au Président (Rimka) pour leur assurer que Karim sera bientôt de retour».

En outre, Saliou Dieng précise que «depuis son emprisonnement jusqu’à son exil, (Rimka) revendique toujours ses droits. Il a été arrêté injustement, emprisonné injustement, libéré nuitamment dans des situations que vous ignorez. Donc (Rimka) demande à ce qu’on révise son procès, il est blanc comme neige». Selon lui, «cette mobilisation que vous voyez aujourd’hui, montre que les mouvements de soutien à (Rimka) Wade sont plus déterminés, plus engagés pour mener la bataille de 2024. Les Sénégalais sont fatigués, et les Sénégalais attendent le sauveur (Rimka) Wade». Au Sunugaal aujourd’hui, se désole-t-il, «ce qui justifie cette violence, c’est l’absence de démocratie, la libre expression des citoyens. Les gens ne peuvent pas exprimer leur ras-le-bol». C’est selon lui pourquoi ils versent dans la violence.

«C’est le seul moyen qui existe pour faire exprimer ses sentiments. Au temps de (3W), jusqu’à la Place de l’Indépendance, des manifestations étaient autorisées. Mais maintenant même organiser la manifestation à l’entrée de chez vous, on vous l’interdit. (SMS) n’a qu’à libérer les (Sunugaaliens) et se libérer lui-même en quittant avant 2024». Revenant sur l’alliance entre Wallu et Yewwi, il explique «cette alliance stratégique entre dans le cadre d’une coalition pour faire quitter (SMS) en 2024, parce qu’avec cette alliance stratégique, nous pourrons récupérer les 112 députés au niveau des départements. Le PDS dans la coalition Wallu gère 20 départements, Yewwi aussi gère le reste des départements où il avait une marge de manœuvre par rapport à la coalition Wallu. Compte tenu de la situation actuelle, nous sommes en train de nous organiser pour voir comment est-ce qu’on peut avoir le maximum de députés pour imposer une cohabitation à (SMS) avant 2024».

TT Ads

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.