AUDIENCE AVEC LE KHALIFE GENERAL DES TIDIANES

Le G6 maintient son plan d’actions, en attendant de rencontrer la base…

La rencontre tant attendue d’hier entre les syndicats d’enseignants membres du G6 et le Khalife général des Tidianes de Tivaouane, n’a pas permis de sortir l’école de la crise. Invités à suspendre leur mot d’ordre de grève, le G6 a décidé, comme à l’accoutumée, de rendre compte à la base avant de prendre une quelconque décision.

Le Khalife général des Tidianes de Tivaouane, Serigne Mbaye Sy Mansour, a demandé aux enseignants de surseoir à leur mot d’ordre de grève, en attendant qu’il rencontre le président de la République, Macky Sall, pour échanger avec lui sur leur situation. C’était hier, lors d’une rencontre entre les syndicats représentatifs regroupés dans le G6, à Tivaouane, dont le but était de sauver l’école.

Mais les enseignants ont à leur tour demandé au guide religieux de leur permettre d’aller rendre compte à la base, avant de lui donner une réponse définitive. Le rendez-vous entre Serigne Mbaye Sy Mansour et les syndicats d’enseignants a pris fin aux environs de 17h.

Au sortir de cette audience, Sawourou Sène, Secrétaire général du Syndicat autonome des enseignants du moyen-secondaire (SAEMS), a indiqué que «le Khalife nous avait demandé d’aller dans le sens de suspendre ou même de lever le mot d’ordre, le temps de lui permettre d’échanger avec le gouvernement du Sénégal».

En guise de réponse, le porte-parole du jour dira : «Nous lui avons dit aussi avec beaucoup de discipline et de déférence, que ce mot d’ordre-là, il ne nous appartenait pas, à partir d’ici, de le suspendre ou de le lever. Cela, pour la seule et bonne raison que pendant que la rencontre avec le chef de l’Etat intervenait, avant même que lui, souhaitait nous rencontrer, nous n’avions pas encore partagé avec nos bases», a-t-il dit.

…Et prend rendez-vous avec le Khalife pour le week-end prochain

Poursuivant, il a ajouté : «Nous sommes encore dans une situation qui ne nous permettait pas de parler au nom des enseignants, alors que ces derniers n’avaient pas encore pris connaissance de la quintessence des documents qui avaient été retenus à l’issue des travaux avec le gouvernement. C’est ce que nous avons dit au Khalife général et il l’a très bien compris».

Le Khalife devait aussi, par la même occasion, rencontrer la Fédération des enseignants du Sénégal (FEDER), mais il n’a finalement pas pu les recevoir. Il s’en est excusé auprès de l’assistance. Toutefois, il a estimé que le G6 a parlé au nom de tous les enseignants du Sénégal et a prié pour que des pistes de solutions soient trouvées.

Pour sa part, le G6 compte revenir voir le Khalife le week-end prochain, pour rendre compte de la décision de la base. Pour rappel, le G6 regroupe le Syndicat national des enseignants en langue arabe du Sénégal (SNELAS/FC), le Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire du Sénégal (SAEMSS), le Cadre unitaire des enseignants du moyen-secondaire (CUSEMS), l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (UDEN), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal/Authentique (SELS/A), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal (SELS).

Suzanne SY

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*